Solutions
&
techno

Les usages industriels de la 5G : un chantier et des défis

Par Bertrand Lemaire | Le | Infrastructure & service

Un colloque organisé à Bercy le 12 octobre 2022 a fait un point sur les usages industriels de la 5G et la stratégie gouvernementale sur le sujet.

De gauche à droite : Jean-Noël Barrot et Roland Lescure. - © D.R.
De gauche à droite : Jean-Noël Barrot et Roland Lescure. - © D.R.

Le 12 octobre 2022, la Direction générale des Entreprises (DGE), une entité du Ministère de l’Economie, a organisé à Bercy un colloque « 5G x industrie 4.0 ». Celui-ci était placé sous le double patronage de Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, et de Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie. L’objectif était de faire un point sur la situation de cette technologie et de ses usages industriels ainsi que sur la politique gouvernementale concernant ces usages et technologie. Ce colloque est intervenu dans la suite de plusieurs autres actions et réflexions, notamment la Mission 5G industrielle, qui a remis les conclusions de ses travaux il y a six mois, et deux ans après le lancement d’un premier appel à projet pour soutenir le développement d’usages de la 5G en France. Le gouvernement y a surtout réaffirmé sa volonté de favoriser le développement de la 5G industrielle sur tout le territoire national. Roland Lescure a rappelé : « La 5G est un pilier de l’industrie 4.0 et de l’usine du futur, qui seront déterminants pour réussir la transition productive, écologique et numérique de notre industrie. »

Tout d’abord, les autorités ont annoncé « le lancement d’une consultation publique pour la révision des modalités d’accès à la bande de fréquence 2,6GHz et la mise en place d’un dispositif visant à la structuration des plateformes d’expérimentation et de campus fablab dédiés à la 5G industrielle sur l’ensemble du territoire national. » Par ailleurs, dans le cadre du programme France 2030, les autorités vont lancer un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour soutenir des projets de « Campus Fablab 5G industrielle » et un appel à projets (AAP) France 2030 conjoint avec l’Allemagne sur les réseaux privés 5G pour l’industrie. De plus, l’ARCEP (autorité administrative indépendante, Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) va ouvrir un guichet d’expérimentations dans la bande 3,8-4GHz et va lancer une révision des modalités d’utilisation de la bande 2,6GHz.

Transférer cet article à un(e) ami(e)