Décideurs it

Spie Batignolles recourt à l’IoT et à l’IA pour optimiser les usages d’engins

Par Bertrand Lemaire | Le | Cas d’usage

Le groupe de BTP Spie Batignolles et la start-up Cad.42 ont signé, le 1er décembre 2022, un accord de co-construction d’une solution associant IoT et IA pour une durée de trois ans.

Alexis Hermet est directeur de la Qualité de Réalisation et de l’Innovation chez Spie Batignolles. - © D.R.
Alexis Hermet est directeur de la Qualité de Réalisation et de l’Innovation chez Spie Batignolles. - © D.R.

Le groupe Spie Batignolles (à ne pas confondre avec l’ESN Spie ICS) est un groupe de BTP présent dans les métiers du bâtiment, des infrastructures (autoroutes, aéroports, liaisons ferroviaires…) et des services. Réalisant un chiffre d’affaires de 2,150 milliards d’euros (2021), Spie Batignolles emploie 7700 collaborateurs et dispose de 188 implantations en France et 10 à l’international. Il opère dans six grands domaines d’expertise : la construction, le génie civil/les fondations, l'énergie, les travaux publics, l’immobilier et les aménagements paysagers et environnementaux. Pour cela, il utilise bien entendu un très grand nombre d’engins de chantier. L’optimisation de l’usage de ces engins est une clé de la performance de l’entreprise. Pour améliorer ses processus, Spie Batignolles voulait disposer de davantage d’informations sur les usages de ses engins et exploiter ces données par IA. A cette fin, le groupe de BTP a, le 1er décembre 2022, signé un partenariat avec la start-up Cad.42 pour une durée de trois ans.

Le boîtier Cad.42 sur une grue Spie Batignolles. - © D.R.
Le boîtier Cad.42 sur une grue Spie Batignolles. - © D.R.

« Ce partenariat répond à notre quête continue de solutions d’optimisation de nos engins et de nos process pour gagner en productivité, en logistique et en planification », explique Alexis Hermet, directeur de la Qualité de Réalisation et de l’Innovation Technique chez Spie Batignolles. Il s’agit en fait de co-construire la solution à base d’IoT et d’IA voulue par le groupe de BTP et, d’autre part, d’accroître massivement la banque de données exploitée par les algorithmes d’intelligence artificielle de la start-up. La solution cible constituera la base de nouveaux services aux chantiers et est destinée à s’interfacer avec le BIM 4D (modélisation informatique du bâtiment et de son évolution dans le temps, y compris sa construction) ainsi qu’à fournir des tableaux de bord.

Une co-construction au bénéfice de chacun des deux partenaires

Le partenariat a été signé après réalisation d’un démonstrateur. Celui-ci repose sur un boîtier fixé à une grue et comprenant un capteur de géolocalisation pour mesurer en temps réel tous les déplacements d’une grue au cours d’une journée, un capteur dynamométrique pour mesurer le poids soulevé et enfin une technologie d’identification visuelle des charges de la grue (banche, benne à béton, poutre préfabriquée…). Les données sont remontées dans un traitement hébergé dans le cloud.

L’équipe projet mise en place réunit à la fois des collaborateurs de Spie Batignolles et de CAD.42. - © D.R.
L’équipe projet mise en place réunit à la fois des collaborateurs de Spie Batignolles et de CAD.42. - © D.R.

L’équipe projet mise en place réunit à la fois des collaborateurs de Spie Batignolles et de CAD.42. Le groupe de BTP va acquérir un grand nombre de boîtiers, notamment pour construire une photothèque de référence et un outil de reconnaissance systématique de tous les types de chargement d’une grue. Les boîtiers vont être déployés sur des chantiers un peu partout sur le territoire français. Les données remontées seront analysées par l’équipe projet. Des usages complémentaires aux données collectées sont déjà envisagés comme l’étude des interférences de grues chez Spie Batignolles Fondations et Spie Batignolles Génie Civil.

Transférer cet article à un(e) ami(e)