Solutions
&
techno

Le contrôle d’identité, talon d’Achille du e-commerce

Par Bertrand Lemaire | Le | Cybersécurité

Selon une étude de LexisNexis, la croissance des transactions en ligne s’accompagne de difficultés croissantes pour la fiabilisation des identités.

Sur un site en ligne, on ne peut pas présenter sa carte d’identité physique à un commerçant. - © Ministère de l’Intérieur
Sur un site en ligne, on ne peut pas présenter sa carte d’identité physique à un commerçant. - © Ministère de l’Intérieur

Avec la crise sanitaire, le e-commerce s’est beaucoup développé, sans vraiment redescendre, entraînant mécaniquement une hausse des identités électroniques à vérifier pour éviter des fraudes. Et ces fraudes se sont bien développées comme le souligne une étude réalisée sous l’égide de l’éditeur LexisNexis. Les transactions numériques dans le réseau d’identité numérique de LexisNexis ont ainsi augmenté de 37 % par an durant la crise, atteignant les 39 milliards de transactions par an (dont 76 % en mobilité). Selon l’étude de l’éditeur, le taux d’attaque d’origine humaine s’est accru de 32 % au cours des 12 derniers mois, tandis que les attaques de robots automatisés ont augmenté de 38 %. L’Amérique du Nord a enregistré la plus forte augmentation du taux d’attaque en glissement annuel (52 %), suivie par la région EMEA (19 %).

Le taux d’attaque par connexion à des applications mobiles a augmenté de 211 % par an. D’une manière générale, les mobiles sont particulièrement concernés par des fraudes au paiement en mobilité, notamment, en Asie, sur les paiements par QR Codes. Le contrôle de l’identité demeure le principal obstacle à la lutte contre la fraude aux moyens de paiement. Les entreprises transnationales se plaignent notamment du manque de données tierces en temps réel (46 %) et du manque de suivi des transactions en temps réel (43 %) comme les deux principaux défis à relever pour vérifier l’identité des clients sur les canaux en ligne.


Sur le même sujet

- Le Club Hacktiv’talk #1 aura lieu le Mercredi 4 janvier 2023 de 19 :30 à 22 :00 sur le thème « IAM : comment concilier sécurité et expérience utilisateur ? ».

A propos de l’étude

L’étude « Global State of Fraud and Identity » de LexisNexis Risk Solutions est basée sur une enquête approfondie menée auprès de 2 952 responsables des risques et de la fraude dans les secteurs de la vente au détail, du commerce électronique et des services financiers dans les régions APAC, EMEA, LATAM et Amérique du Nord.

LexisNexis Risk Solutions précise : « l’analyse est basée sur les 39 milliards de transactions du réseau d’identité numérique LexisNexis, connu sous le nom de LexisNexis Digital Identity Network, de janvier 2022 à juin 2022, pendant l’analyse en quasi temps réel des interactions des consommateurs tout au long du parcours en ligne, de la création de nouveaux comptes aux connexions, en passant par les paiements et autres transactions non essentielles telles que les réinitialisations de mot de passe et les transferts. La légitimité des transactions est analysée sur la base de centaines d’attributs, notamment l’identification de l’appareil, la géolocalisation, l’historique et l’analyse comportementale. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)