Décideurs it

Très cher cloud

Par Bertrand Lemaire | Le | Achat it

Selon une étude menée pour le compte de Veritas Technologies, presque toutes les entreprises ne parviennent pas à maîtriser les budgets cloud.

Les nuages s’amoncellent sur les factures du cloud. - © B.L.
Les nuages s’amoncellent sur les factures du cloud. - © B.L.

Les entreprises se lancent presque toutes dans des projets cloud voire multicloud avec des objectifs variés. Mais, évidement, ces projets ont des budgets fixés. Or, selon une étude du cabinet Vanson Bourne sur la commande de Veritas Technologies, 97 % des entreprises françaises dépassent leur budget cloud de 43 % en moyenne. La complexité contractuelle avec une difficile compréhension de ce qu’implique les dispositions en matière, notamment, de protection des données, semble bien en cause.

Pourtant, l’une des motivations de la migration cloud est précisément la possibilité de réaliser des économies (40 % des répondants). D’autres motivations sont la flexibilité (51 %), la sécurité des données (44 %) et la mobilité (40 %). 51 % des décideurs français interrogés pensent que le fournisseur de service cloud est responsable de la protection de certains de leurs actifs dans le cloud. Or les contrats en disposent souvent autrement. D’ailleurs, 87 % des répondants français ont indiqué que leur entreprise aurait déjà subi une attaque par ransomware sur leurs environnements cloud. De ce fait, 58 % des entreprises françaises auraient perdu des données en se fiant uniquement aux outils de sauvegarde intégrés aux solutions de leurs fournisseurs de services cloud. En outre, 77 % des décideurs IT français interrogés estiment que les offres des fournisseurs de cloud ne sont pas conformes à leurs attentes en matière de sécurité des données.

Logiquement, les budgets explosent surtout sur deux chapitres : la sauvegarde et la récupération (35 % des réponses) ainsi que le déploiement (36 %).

A propos de l’étude

L’étude « Securing Your Enterprise in a Multi-Cloud Environnent » a été réalisée par le cabinet Vanson Bourne sur la commande de Veritas Technologies. Elle est basée sur une enquête menée auprès de 1500 décideurs IT d’entreprises de plus de 1000 salariés, répartis aux Amériques, en région EMEA et en APAC entre août et septembre 2022. L’échantillon comprenait une centaine de Français.

Transférer cet article à un(e) ami(e)