Décideurs it

Pernod-Ricard et JCDecaux font portail data commun… en attendant d’autres partenaires

Par Bertrand Lemaire | Le | Cas d’usage

Le portail data de Pernod-Ricard hébergé sur AWS est désormais l’objet d’un partenariat avec une autre entreprise française de premier plan, JCDecaux.

Alexandre Ricard, PDG de Pernod-Ricard (à gauche) et Jean-Charles Decaux, DG de JCDecaux (à droite). - © Pernod-Ricard / JCDecaux
Alexandre Ricard, PDG de Pernod-Ricard (à gauche) et Jean-Charles Decaux, DG de JCDecaux (à droite). - © Pernod-Ricard / JCDecaux

Le 6 septembre 2022, des communiqués de presse du groupe Pernod-Ricard et du groupe JCDecaux ont annoncé un partenariat pour le moins original conclu entre eux. Son objet est, en effet, de partager un portail data créé initialement à partir de 2015 par le centre d’excellence Data IT de Pernod-Ricard avec l’appui technique de Neoxia. Cette ESN va continuer à assurer la maintenance et l’évolution de l’outil en étant un « tiers de confiance » (selon le terme employé par les deux entreprises) garant des intérêts communs des partenaires « dans un processus d’amélioration continue ». Cette alliance inédite n’est pas exclusive. La communication effectuée précise en effet que ce partenariat « pourra par la suite s’ouvrir à d’autres entreprises non concurrentes, dans le même cadre juridique et le même modèle de co-construction. » Il y a en effet rien de vraiment commun entre JCDecaux, groupe numéro un mondial de la communication extérieure de 2,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et Pernod-Ricard, l’un des acteurs mondiaux dominants du secteur des boissons alcoolisées avec un chiffre d’affaires dépassant les dix milliards d’euros.

Ce « Data Portal » a été développé, au départ, à l’initiative et aux frais de Pernod-Ricard sur le cloud d’Amazon Web Services (AWS) par Neoxia. L’interface utilisateur est en Javascript/Typescript avec Angular et NodeJS. Les scripts Python et le PaaS de calcul AWS Lambda permettent d’attaquer un datalake (une base de données monotable sous Amazon DynamoDB) et un datacatalogue ainsi que, via les API utiles (AWS API Gateway), les différentes sources primaires de données nécessaires, y compris dans d’autres cloud, notamment Microsoft Azure. Les développements effectués ont été reversés gracieusement à l’alliance par Pernod-Ricard, à charge pour les partenaires de financer la suite des opérations dans le cadre d’une « synergie de coûts ». Si le partenariat a donc été annoncé le 6 septembre, les discussions entre les deux groupes ont débuté en 2020.

Un partage technique sans aucun partage de données

En 2015, le centre d’excellence Data de Pernod-Ricard ne comprenait qu’une vingtaine de collaborateurs. Si celui-ci s’est beaucoup étendu, c’est surtout parce que cet usage simple de la donnée assuré par les outils mis en oeuvre, comme le Data Portal, permettait un accès simple à la donnée, constituant « un véritable accélérateur de transformation digitale ». A ce jour, ce sont 7000 collaborateurs du groupe Pernod-Ricard qui utilisent quotidiennement le portail pour exploiter « des informations sur les ventes ou encore des données clés pour le déploiement de leurs stratégies commerciales. »

La communication effectuée par les deux groupes insiste sur l’aspect technologique du partenariat. Pernod-Ricard et JCDecaux partagent les coûts mais aussi les expériences et les idées. Mais, à l’inverse, les données de chaque partenaire restent strictement cloisonnées.

Transférer cet article à un(e) ami(e)