Décideurs it

Nataïs migre dans le cloud avec une prestation tout-en-un

Par Bertrand Lemaire | Le | Cas d’usage

S’appuyant sur l’offre Rise with SAP de l’intégrateur STMS, Nataïs a migré son SAP ECC on premise vers du S/4 Hana sur le cloud Microsoft Azure.

Célia Ehmann, responsable IT et RSE de Nataïs, a témoigné sur la Convention USF le 5 octobre 2022. - © Républik IT / B.L.
Célia Ehmann, responsable IT et RSE de Nataïs, a témoigné sur la Convention USF le 5 octobre 2022. - © Républik IT / B.L.

90 % de l’activité de Nataïs est destinée à l’export. Cette entreprise située dans le Gers est en effet un fabriquant de pop corn, confiserie peu populaire en France à l’exception du circuit de distribution des cinémas. Fondée en 1994, Nataïs revendique une première place européenne dans son domaine en vendant 200 000 sachets par an représentant 50 tonnes de maïs et 60 millions d’euros de chiffre d’affaires, son activité allant de la semence au produit fini. Sur 140 salariés, une centaine sont des utilisateurs de SAP. Pour mener l’évolution de son SAP ECC hébergé vers S/4Hana en mode cloud, Nataïs a opté pour l’offre Rise commercialisée par l’intégrateur STMS. Ce dernier s’est spécialisé sur SAP et Nataïs est son premier client à lancer en production une migration avec l’offre tout-en-un Rise. Célia Ehmann, DSI et DRSE de l’entreprise, a témoigné du projet sur la Convention USF 2022 à Lyon.

L’offre Rise a comme particularité d’offrir un guichet unique à l’entreprise utilisatrice pour l’ensemble du projet (infrastructures cloud, licences, intégration, etc.). En l’occurrence, c’est le cloud Microsoft Azure, en mode cloud privé, qui a été choisi. Grâce à Rise, Anaïs a bénéficié des tarifs négociés par SAP, ce qui a représenté, selon les calculs de STMS, une économie de 20 % sur le tarif public pour le cloud et, au global, de 18 % par rapport à un projet mené sans ce « tout-en-un ».

Une nécessaire analyse humaine par l’intégrateur

Si les outils fournis par SAP aident évidemment grandement une telle évolution de SAP ECC 6 vers SAP S/4Hana, ces outils ne font pas tout. Le rôle de l’intégrateur (STMS en l’occurrence) a été en l’occurrence essentiel pour définir le chemin de migration, vérifier que le recours à Rise était effectivement pertinent dans le cas d’espèce, analyser la migration des spécifiques, établir le planning et le budget (notamment l’estimation du nombre de licences)… Décidée en janvier 2021, la migration vers S/4Hana apporte de nombreuses nouveautés fonctionnelles, la base de données Hana et la généralisation de l’IHM Fiori. Le cloud n’était pas un choix a priori mais, de toutes façon, l’ECC 6 était déjà hébergé et le cloud est donc arrivé naturellement. De nombreux modules standards étaient déployés ainsi qu’un module spécifique destiné à gérer l’activité agricole. L’existence de ce module a singulièrement impacté les choix, notamment l’adoption du cloud en mode privé au lieu du SaaS. En dehors des nouveautés standards de S/4Hana, le projet était mené à iso-périmètre.

Pour mener ce projet, une douzaine d’utilisateurs clés ont été sollicités aux côtés des équipes plus techniques. La cible et le chemin de migration ont été clairement fixées en octobre 2021 après une étude complète. La brique spécifique gérant l’activité agricole pouvait être basculée sans trop de difficultés. L’adoption de Rise a permis une grande simplification de la gestion contractuelle que l’entreprise a beaucoup apprécié. Quant au choix du cloud privé, il a autorisé une migration module par module, au rythme de l’entreprise. Avec l’appui de l’intégrateur STMS, les ateliers de conception de l’implémentation cible ont été réalisés d’octobre 2021 à mars 2022, la formation des utilisateurs de février à mars et les ateliers de recette en mars et avril 2022. Comme prévu, le lancement en production a bien eu lieu le 4 mai 2022 malgré quelques difficultés inattendues. Ainsi, les paramétrages de sécurité amenaient des déconnexions automatiques lors de saisies sur le terrain : l’anomalie a dû être corrigée après des remontées d’incidents.

Le projet de migration étant achevé, les évolutions fonctionnelles attendues par les utilisateurs peuvent enfin démarrer.

Transférer cet article à un(e) ami(e)